26 déc. 2016

Walking Dead 3 | Sains et saufs ?

Walking Dead 3 couverture


Impressions n°19
Ce billet est une republication du 27/12/2012 de mon ancien blog. Il semblerait bien que j'apprécie de vous gâcher les fêtes de fin d'année avec un menu sanglant. Pardon.


Sains et saufs ? est un des meilleurs tomes de la saga. Cet opus va plus loin dans l'exploration de la noirceur humaine. Le danger permanent dans lequel les survivants sont plongés ne vient pas forcément des zombies ... mais d'eux mêmes. Les auteurs, par un double paradoxe développé ci-dessous, nous font comprendre que non, c'est clair, nos survivants ne seront jamais "sains et saufs".

*** Préambule *** Je spoile toujours mes chroniques de Walking Dead. A vous de voir si vous souhaitez continuer votre lecture.


Le pénitencier paradoxal


Nous avions laissé notre groupe de survivants aux portes d'une prison d'état dans laquelle ils voyaient enfin une chance de salut après avoir passé des semaines à errer sur les routes. La prison est pleine de zombies donc les premières planches nous montrent l'exploration et le nettoyage des lieux. 

Rapidement le groupe découvre qu'ils ne sont pas les seuls locataires vivants puisqu'un petit groupe de détenus a survécu en restant enfermé dans la cantine depuis des mois.  Ils se joignent au groupe de Rick.

L'installation commence : chacun s'attribue des cellules, le nettoyage s'organise, Herschel se joint au groupe et aide à planter un potager ... Mais sont-ils vraiment sains et saufs ?

Walking Dead 3 pénitencier
La dernière planche du tome 2

La particularité de ce tome réside dans un double paradoxe :

  • Tout d'abord, on met les gentils en prison pendant que les zombies sont gardés à l'extérieur. Dans une vraie prison, on met les repris de justice à l'écart des bonnes gens en les enfermant. Ici ce sont les bonnes gens qui s'enferment pour se protéger du mal qui rôde dehors.
  • Ensuite, à aucun moment dans l'épisode, le danger ne vient de l'extérieur. Ceci mérite développement...

Le danger vient toujours de l'intérieur


Dans Sains et saufs ?, cinq personnes meurent. Aucune n'est tuée par les zombies.  Il y a d'abord le suicide raté de Chris et Julie, Julie se fait tuer par Chris, Chris par Tyreese. Ensuite, il y a le massacre des jumelles Hershell dans le salon de coiffure par le tueur psychopathe soit disant en prison pour fraude fiscale. Pour terminer, la mort brutale du tueur tué par la fille Hershell restante. 


Walking Dead 3 mort des jumelles Hershell
Oups...

Pas de zombies.  Les zombies semblent être réduits à portion négligeable : aucune difficulté à s'en débarrasser, même Tyreese survit après avoir été enfermé dans un gymnase littéralement rempli de morts vivants. Pour ceux qui s'approchent de trop de la clôture de la prison, on tente l'élaboration d'une technique  pour les tuer sans avoir à quitter les limites rassurantes de la prison.

Non le danger vient bien de l'intérieur. Des réactions des gens aux événements, de la peur de l'autre. La phrase de Plaute "L'homme est un loup pour l'homme" prend tout son sens. Le groupe de survivants se méfie du groupe de prisonniers, surtout de Dexter qui a été mis en prison pour meurtre. Tyreese pète un peu les plombs suite au décès de sa fille : déjà il étrangle Chris puis a un comportement suicidaire lors du nettoyage du gymnase. Rick prend des décisions pour le groupe sans le consulter en établissant la peine capitale "Tu tues tu meurs". Patricia, un brin dérangée du ciboulot libère le tueur en série ...  L'humanité en prend pour son grade.

Walking Dead 3 Rick pendaison
Quand Grand Chef ordonne ...
Et toi, tu as lu ce tome ? Le trouves-tu aussi brillant que moi ? On continue la lecture ?


Informations éditoriales


Publié en 2007. 2007 pour la présente édition chez Delcourt. Scénario par Robert Kirkman. Dessin par Charlie Adlard. Trames et niveaux de gris par Cliff Rathburn. Illustration de couverture par Tony Moore. Traduit par Edmond Tourriol / Makma. Titre original :  Walkind Dead - Safety behind bars. 138 pages.

Pour aller plus loin


Mes impressions : Tome 1. Tome 2.
D'autres avis :  Acr0, Vert, Rêve Général.
Les photos ont été prises au cours de ma lecture.

Ce billet vous a plu? Vous pouvez le partager à vos amis, poster un commentaire ou encore suivre mes élucubrations culturelles sur Twitter, Facebook et Instagram.

10 commentaires:

  1. L'arc narratif de la prison est vraiment un de mes préférés dans Walking Dead. Ne serait-ce que pour la question de la radicalisation de Rick, avec toutes les questions que cela pose (abandons de valeurs au profit de meilleures chances de survie, équilibre, etc.) Un excellent huis clos, avec toute la tension que cela entraîne :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rick est un personnage assez antipathique mais ô combien intéressant. Dès 4 premiers que j'ai relus, c'est mon préféré je pense. Bon après le 1er c'est le 1er ils se font concurrence ...

      Supprimer
    2. J'ai beaucoup aimé le passage de la prison aussi (avec toute l'ironie de la situation), en fait c'est une fois cet arc terminé que j'ai commencé à décrocher (d'autant plus que Rick j'ai vraiment du mal à le supporter).

      Supprimer
    3. Ha oui je vois. Le suivant c'est avec le gouverneur non ? Je ne me souviens plus trop, même de la transition entre les deux. Rick est insupportable c'est un fait :D

      Supprimer
  2. Ah ce Rick, on l'aime ou on le déteste ! En tout cas, ce tome 3 du comics est un des meilleurs !

    RépondreSupprimer