2 oct. 2016

Batman Arkham Asylum | cape ou pas cape ?

Batman Arkham Asylum affiche

Impressions n°11

Batman Arkham Asylum est un jeu Rocksteady de 2009 qui n'accuse pas du tout son âge. Le gameplay et le level design sont quasi parfaits, très équilibrés entre les combats, l'infiltration et l'aventure. Le tout est chapeauté par une narration qui ravira les fans de l'univers de DC Comics sans perdre ceux qui le connaissent moins. Enfilez la cape de Batman et partez à la découverte du célèbre hôpital psychiatrique et de ses occupants...


Batou est invité à une petite fiesta


Le joker s'est échappé de l'asile d'Arkham mais, heureusement, Batman est là pour l'attraper et le ramener derechef dans sa cellule. Mais... Et si tout cela avait été orchestré par le Joker dans le seul et unique but de s'emparer de l’hôpital psychiatrique et d'inviter Batou à une petite fête ?

L'histoire est chouette et bien foutue, bien que surtout prétexte à nous confiner dans un seul endroit. Car on reste tout le temps du jeu sur l'île d'Arkham, dans les infrastructures de l’hôpital psychiatrique et du pénitencier. Ce qui d'ailleurs n'a eu de cesse de m'étonner : à aucune moment on ne conduit la Batmobile et on ne voit la ville de Gotham qu'au loin, de l'autre côté de la baie. Un choix assez risqué, je trouve, car évidemment quand on vous propose un jeu Batman, vous vous attendez à pouvoir parcourir la ville dans votre Batmobile et d'en user les gadgets. Choix risqué mais judicieux car il permet de rester concentré sur Batman, ses habilités et ses gadgets (batarangs et autres batgriffes). Et c'est déjà beaucoup ! Le reste attendra bien la suite.

Batman Arkham Asylum Gotham
C'est à peu près tout ce que vous verrez de Gotham

Pendre ses ennemis à des gargouilles : le plaisir ultime


Ce qui m'amène à vous parler de ce qui est à mon sens le mieux réussi dans  ce jeu, à savoir le level design. Le tutoriel ne nous noie pas sous les informations et les contrôle. L'apprentissage est très fluide. Chaque gadget est amené à son heure, débloquant des passages dans le jeu et offrant des méthodes de combat plus diversifiées. 

Le gameplay est orienté action mais est enrichi par des éléments propres au jeu d'aventures (suivre la trace de quelqu'un par exemple) ou au jeu d'infiltration (il est souvent dans l'intérêt de Batman d'éliminer ses ennemis discrètement). N'étant pas très fan des séquences de combat en temps réel (je préfère le bouton pause ou bien le tour par tour), cette diversité de gameplay m'a aidé à m'approprier le jeu et à y trouver un fun particulièrement jouissif : par exemple, se débarrasser d'un ennemi en le pendant par les pieds à une gargouille et puis observer le mouvement de panique chez ses complices qui ne comprennent rien.

Batman Arkham Asylum Gargouilles
Mon activité préféré du dimanche soir

Quand l'esprit d'Arkham vous habite


Rajoutons à cela :

  • Des contenus additionnels bien foutus qui invitent à la collectionite : je pense en particulier aux entretiens enregistrés qui permettent d'en savoir plus sur les méchants, l'esprit d'Arkham qui raconte une histoire avec à la clé une énigme supplémentaire à résoudre et les énigmes d'E. Nigma qui vous donneront du fil à retordre en particulier au début, avant de comprendre comment elles fonctionnent. On ne se contente pas d'empiler les objets, on a droit à une vraie récompense sous forme narrative (et pas juste le trophée Steam qui va bien). 
Batman Arkham Asylum Entretiens avec les patients
Appréhendez l'esprit lunatique de Harley Quinn 
  • Des graphismes et des environnements de ouf que le point précédent incite à fouiller de fond en comble. Il y a un tel souci du détail qu'on se surprend à zoomer sur des éléments de décor pour le simple plaisir de les voir de plus près (mais bon sang, c'est qui ce type sur cette photo qui revient tout le long du jeu?). La qualité d'image n'a rien à envier aux jeux plus récents.
Batman Arkham Asylum environnement détaillé
Le souci du détail
  • Des combats de boss bien léchés et en même temps pas d'une difficulté insurmontable : trouver le pattern d'actions du méchant, comment y remédier et puis faire preuve d'un peu d'adresse dans l’enchaînement des séquences (ce qui n'est certes pas mon point fort, mais comme vous le voyez, j'ai survécu).
Batman Arkham Asylum Boss Bane
Bane est le premier boss, pas le plus dur mais pas le moins impressionnant
  • Des personnages très caractéristiques : on rencontre un certain nombre de méchants emblématiques de la série (des gentils aussi cela dit, comme le commissaire Gordon) avec un plaisir qui ravira le fan des films ou des comics : le Joker et Harley Quinn bien sûr, mais aussi Poison Ivy, l’Épouvantail, Killer Croc, Bane ... Ceux qui n'apparaissent pas directement sont évoqués dans les énigmes de E. Nigma comme Le Pingouin ou Catwoman.
Batman Arkham Asylum énigme
Toute situation incongrue est possiblement une énigme

L'épouvantable Épouvantail


J'ai moins apprécié les séquences de décryptage avec le séquenceur cryptographique, dont je n'ai jamais bien compris le fonctionnement, ce qui m'a occasionné des séquences de jeu bien frustrantes. Pas très réussi à mon avis, mais pas rédhibitoire non plus.

J'ai aussi des réserves sur les séquences de cauchemar où il faut combattre l’Épouvantail. Mais en fait, c'est parce que ça me foutait les jetons ! Donc je suppose qu'on peut dire qu'il s'agit d'une réussite. Il y a une autre raison : le type de gameplay proposé dans ses séquences. En 2D avec un aspect timing très important (on doit avancer sans se faire repérer par l’Épouvantail, ce qui nécessite de se cacher et d'avancer au bon moment), ce que je n'aime pas trop : ça a tendance  me stresser et me faire faire n'importe quoi. On ne peut du coup pas critiquer le choix du gameplay, totalement en accord avec ses séquences anxiogènes. Heureusement, il y avait tout loisir de préparer un enchaînement d'actions avant d'avancer, ce qui m'a certainement permis de réussir ses séquences, même si ce fût dans la douleur.

Il y a aussi un mode Défi axé sur le combat mais comme cela ne m'intéresse pas, j'y ai à peine joué.

Batman Arkham Asylum Épouvantail cauchemar
Mon cauchemar
Et toi cher lecteur, chère lectrice ? Serais-tu prêt à affronter l'Epouvantail, le Joker et tous les autres ? C'est déjà fait ? Qu'en as-tu pensé ?

Informations éditoriales

Développé par Rocksteady. Edité par Warner Bros. Sorti en 2009. Existe sur PC, Mac, PS3, Xbox 360. Environ 35 heures de jeu (en complétant toutes les énigmes, mais sans jouer au mode Défi).

Pour aller plus loin

Les captures d'écran qui illustrent cet article ont été prises pendant que je jouais.

Ce billet vous a plu? Vous pouvez le partager à vos amis, poster un commentaire ou encore suivre mes élucubrations culturelles sur Twitter, Facebook et Instagram.

16 commentaires:

  1. Les scènes avec l’Épouvantail sont mon... cauchemar ! Il faudra que je finisse le jeu... un jour ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha, je suis pas la seule !
      Mais tu sais y en a que 3 ou 4, peut-être jusqu'à la moitié du jeu ? Après c'est fini, heureusement d'ailleurs.

      Supprimer
  2. Ca me donne bien envie de tester ça, il faut que je vois s'il n'est pas trop cher sur Steam ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il coûte encore 20 balles sur Steam, attends les soldes :D

      Supprimer
  3. Il est super beau ce jeu de ce que j'en ai vu.
    Et je crois qu'on l'a à la maison en plus, mais sur PS3 et c'est pas trop ma came de jouer avec une manette xD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aïe, ouais et je ne comprends que trop bien. Après si l'apprentissage est aussi bien foutu que sur PC, y a moyen que tu t'en sortes. Y a le mode facile aussi, que je brandis sans honte, n'ayant pas envie de me faire chier à recommencer 50 fois les mêmes séquences de jeu.

      Supprimer
  4. Ta revue du jeu donne envie, même si malheureusement chez moi ça risque d'en rester là, j'ai souvent envie de jouer mais je prends rarement le temps pour ça... :-(

    "ça a tendance à me stresser et me faire faire n'importe quoi" : je crois que j'ai le même genre de comportement ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est le gros problème. Le JV passe à la trappe en premier chez moi quand j'ai pas le temps. Mais j'en trouve quand même. J'aime trop ça et puis je taffe dans le milieu, c'est difficile de passer à côté.

      Supprimer
  5. Moi qui ne suis pas fan de Batman et des comics, j'ai pourtant accroché. L'ambiance, la réalisation, la narration...tout est absolument sublime ! Et effectivement, le gameplay est bien foutu, particulièrement pour les gens comme moi qui ne sont pas des spécialistes des jeux d'action (ou des trucs à combos).

    Et je plussoie le fait qu'il est encore parfaitement jouable autant d'années après !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Idem pour moi : c'est pas trop ma tasse de thé.
      A dire vrai je crois que je n'ai trouvé personne pour dire du mal de ce jeu. Tu as fait les suites ?

      Supprimer
    2. Non je n'ai pas fait les suites, pour la simple et bonne raison que je n'ai pas été au bout de celui-ci. Mais je compte bien le terminer un jour, quand je serai dans une période pro-Batman (pour un non-fan ça veut dire typiquement après avoir regardé un film de Batman à l'occasion et vouloir se prendre pour lui) ! Et puis seulement, j'essaierai le 2ème qui est très bon aussi si je me rappelle bien les tests.

      Supprimer
    3. Huhu ! Vois ou revois Batman begins, ça pourrait aider :D

      Supprimer
  6. J'ai de très "bons" souvenirs de l'Epouvantail. ;) Enfin disons que j'ai trouvé ces passages très réussis, et tout à fait dans le ton du personnage.

    Dans ce jeu j'ai aussi apprécié les scènes de baston que j'ai trouvé très percutantes, on sent vraiment l'impact des coups, et les combos sont sympas aussi même si je ne suis pas très doué pour ça (mais on trouve des enchaînements de fou sur Youtube !). Ce style de baston a d'ailleurs lancé une mode qu'on a retrouvé ensuite dans plein d'autres jeux. Peut-être jusqu'à l'overdose...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils sont très réussis, il me mettait juste dans un état pas hyper agréable : stress et sur production d'adrénaline XD
      Oui c'est vrai les combos c'est très sympa, ça pouvait générer des scènes très visuelles. Je suis allée au combo x20 une fois (un combat avec des hommes-titans) mais j'ai vu dans les trophées steam que ça pouvait aller jusqu'à 40 O_O

      Supprimer
  7. Ha ! que ce jeux était cool ! :)
    J'ai beaucoup aimé Arkham City aussi, mais j'ai lâché Arkham Origin (qui lui n'est pas par la même équipe il me semble).
    J'attends que le dernier soit à un bon prix sur Steam pour me le prendre et fini la trilogie :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est Arkham Knight le dernier ? Fais gaffe parait qu'il faut avoir une très bonne machine pour qu'il tourne correctement : il est pas du tout optimisé.
      J'ai déjà Arkham city, j'avais eu les deux dans un bundle donc c'est sûr je le ferai ^^

      Supprimer