12 sept. 2016

L'Economix pour les nuls

Economix BD couverture

Impressions n°8

Economix a pour ambition que d'inciter les néophytes à s'intéresser à un sujet pointu mais essentiel pour comprendre le monde dans lequel nous vivons, en le rendant accessible. Vous n'y connaissez rien en économie ? Cette BD est faite pour vous.


L'économie, c'est pas qu'un truc de spécialistes


Il est facile de se dire que l’économie c'est un truc de spécialistes, que, nous communs des mortels, on n'a pas à s'en préoccuper, que c'est "trop gros", "trop compliqué". Pourtant des décisions prises, soit au niveau politique, soit au niveau des entreprises, vont avoir un impact direct sur nous, nos finances, notre façon de consommer, notre avenir.

C'est en cela qu' Economix constitue une improbable porte d'entrée à un champ disciplinaire que l'on croit habituellement voler à des km au-dessus de nos préoccupations.

Déjà Economix est une BD. Elle a beau faire 334 pages, c'est moins rebutant qu'un texte du même nombre de pages écrit petit serré avec des graphiques bourrés de statistiques incompréhensibles. Elle explique clairement les mécanismes économiques, ses liens avec le pouvoir, comment elle a évolué historiquement, les grands noms de l'économie et comment tout cela a tendance à être pourri jusqu'à la moelle. Tout cela en huit chapitres et un épilogue. Malheureusement, c'est très américano-centré (les incursions dans les autres pays le sont à titre historique ou à titre de comparaison) mais c'est déjà tellement dense ! Il faudrait sans doute deux autres volumes pour parler de l'Europe et de l'Asie.

Planche Economix Michael Goodwin
Economix, p.89.

Convaincue dès la préface


Evidemment, ce type de procédé a ses défauts : parfois je me suis demandée si tout cela n'était pas trop caricatural, trop simplifié. Peut-être. Pour le coup, je ne suis qu'une néophyte curieuse à qui la BD a fait se poser des milliards de questions. Et c'est déjà pas mal.

A dire vrai, j'étais convaincue dès la préface, qui, en l'espace de quelques pages met en avant des principes qui font clairement partie de mon propre système de valeurs :
  • Importance de l'Histoire
  • Incitation à l'esprit critique
  • Souci de pédagogie
Michael Goodwin, le narrateur, prévient également qu'il raconte l'économie selon son propre point de vue. On pourra trouver cela dommageable, mais en même temps n'est-ce pas inévitable ? Et n'est-ce pas faire preuve d’honnêteté intellectuelle que de nous prévenir ?

L'anecdote personnelle


J'ai emprunté cette BD à Vert. Assez rapidement dans ma lecture, je me suis dit qu'il fallait absolument que je puisse la reconsulter plus tard, que je n'arriverais jamais à tout retenir. Du coup, je suis allée l'acheter. Après l'avoir cherché vainement pendant 20 minutes au rayon BD de ma librairie, je demande de l'aide : "Ha, c'est l'exception qui confirme la règle. Cette BD se trouve au rayon économie".

Planche Economix Michael Goodwin
Economix, p.198.

Et toi, cher lecteur, chère lectrice ? Comment tu fais pour te tenir au courant de comment marche (ou pas) le monde ? As-tu lu cette BD ? T'intéresse-t-elle ?

Informations éditoriales

Ecrit par Michael Goodwin. Illustré par Dan E. Burr. Publié chez Les arènes en 2013, 2014 pour la présente édition. Traduit de l'anglais (US) par Hélène Dauniol-Remaud. Titre original :  Economix, How our economy works (and doesn't work) in words and pictures. 334 pages, soit 2.7 cm de papier (très) épais.
La photographie en tête d'article a été prise par moi-même et est sous licence Creative Commons BY-NC-ND 3.0.

Pour aller plus loin

D'autres avis : Nevertwhere (elle m'a donné envie de le lire !), On refait le blog, La bibli de Momiji.

Ce billet vous a plu? Vous pouvez le partager à vos amis, poster un commentaire ou encore suivre mes élucubrations culturelles sur Twitter, Facebook et Instagram.

14 commentaires:

  1. L'avis de Vert m'avait déjà en partie convaincue, le tien aussi, je vais essayer de la lire!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu m'en diras des nouvelles. A lire à son aise.

      Supprimer
  2. ça a l'air intéressant ! Tu dis qu'il est probablement carricatural, et il me semble à première vue assez tourné vers le cliché "tous les riches sont méchants, ils sont la source de tous les maux, et il faut les anéantir". C'est l'impression que j'en ai en regardant les 2 extraits (surtout le 2ème). ça ne tend pas trop vers ça ?

    Ce que j'aimerais trouver sur l'économie, c'est un ouvrage qui critique bien les dérives du capitalisme (et propose des solutions) mais qui a aussi l'honnêté de de démontrer que ce système profite souvent aussi à ceux qui le critiquent fortement (soit par intérêt politique ou autre, soit par ignorance).

    Je précise que je ne suis ni pour ni contre, j'aime simplement avoir un tableau complet/neutre/honnête de ce genre de sujets où on tombe vite dans le parti-pris en fonction du côté de la barrière duquel on se trouve...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton image est un peu trop caricaturale pour correspondre à l'esprit du livre mais il est clair que le monsieur a une certaine orientation politique :D

      Je ne comprends pas le problème avec le fait de profiter de quelque chose et d'en même temps le critiquer en fait. On fait ça tout le temps, pour tout et n'importe quoi. L'être humain vit très bien avec ses contradictions et à mon sens ce n'est pas le nœud du problème.

      L'auteur dit en début d'ouvrage que l'objectivité en économie est très difficile. Il pense que tout livre d'économie est le point de vue de quelqu'un et que c'est à chacun de faire les démarches pour aller se renseigner ailleurs pour savoir ce que les autres en disent.

      Il peut aussi bien nous mener en bateau pour nous raconter des conneries mais dans la mesure où il est possible de porter le même regard sur de nombreux domaines de la connaissance en particulier la connaissance du comportement humain, ce n'est pas l'impression que j'ai.

      Supprimer
    2. Quand je disais "critiquer fortement", je voulais dire en fait "démonter" dans le sens, ne rien avancer de positif. C'est quelque chose qui m'avait marqué ici au pays de la frite : les syndicats qui attaquent de plein front le système alors qu'ils tirent une bonne partie de leurs revenus de savants placements en banque ou en bourse... Ce n'est qu'un exemple mais c'est ce genre d'attitude que je trouve malhonnête/mesquine car elle laisse dans son sillage un tas d'avis qui sont complètement biaisés. Je referme la petite parenthèse :-)

      Supprimer
    3. Il doit bien exister quelque part un livre noir des syndicats XD

      Supprimer
  3. Contente que cette lecture t'ait plu ! Depuis on regarde la chaîne Heu?reka sur Youtube, ça complète bien (mais c'est très dense par contre)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te déteste XD Je viens de m'abonner et j'ai 1400 vidéos dans ma liste à regarder plus tard (sans avoir encore rajouté celles-ci). Youtube causera ma perte.

      Supprimer
    2. C'est la faute à M. Vert à la base, c'est lui qui a voulu tout apprendre de l'économie !

      Supprimer
    3. Je lui ai toucherai deux mots...

      Supprimer
  4. C'est vrai que l'économie, ce n'est pas forcément un domaine que je comprends et/ou qui m'attire... j'ai vu The Big Short récemment, c'était très bien, mais beaucoup de choses m'ont échappé... (et en plus il n'y avait pas de sous-titres...)
    Ceci dit, cette BD pourrait être une très bonne idée de cadeau pour le monsieur, je note !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui il est bien The big short. Dommage pour les sous-titres, ça n'a pas dû faciliter la compréhension en effet. Chouette sur une liste de potentiels cadeaux :)

      Supprimer
  5. J'ai un peu feuilleté cette BD en librairie et ça me tentait bien. Je suis convaincu, il me la faut !
    C'est clair que c'est un domaine qui parait bien obscur au "commun des mortels", et beaucoup de spécialiste en profitent allègrement...
    Bon du coup en parcourant les commentaires, j'ai aussi mis Heu?reka dans mes vidéos à voir XD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est clair, en mode "vous êtes trop bêtes pour comprendre" d'un paternalisme affligeant. Fais gaffe Youtube c'est le Diable :p

      Supprimer