16 sept. 2016

Cézanne et moi | je voudrais peindre comme tu écris

Cézanne et moi affiche Danièle Thompson

Impressions n°9

Cézanne et moi est un film historique contant la longue et houleuse amitié entre Paul Cézanne et Emile Zola. Deux artistes qui s'aiment et se confrontent sur fond de Paris et d'Aix en Provence au 19ème siècle, voilà qui aurait pu se transformer en pari gagnant. Malheureusement le film manque totalement de naturel. Il me fut impossible de m'immerger dans l'histoire. Ce qui est fort dommage étant donné les qualités de retranscriptions historiques.

Amitiés rivales

Emile Zola et Paul Cézanne vécurent une très longue et très intense amitié. Ce film est l'histoire de cette amitié. Enfants, le petit Emile et le petit Paul, le premier issu d'un milieu pauvre, le second issu de la bourgeoisie passent leurs journées ensemble dans la campagne d'Aix en Provence. Au son des cigales, les deux compères grandissent et finissent par se retrouver à Paris dans le milieu des artistes. Sauf que si le succès arrive assez rapidement pour Zola, l'art est un véritable chemin de croix pour Cézanne. Et la rivalité de s'installer entre les deux.

C'est donc une amitié forte qui oppose autant qu'elle rapproche les deux hommes qu'on va suivre pendant pas loin de 40 ans. La rivalité, les engueulades, le caractère agressif et irrévérencieux de Cézanne, l'embourgeoisement et la condescendance de Zola sont au centre du récit.

Cézanne et Zola Cézanne et moi Danièle Thompson

Du cinéma ampoulé dans une ambiance d'époque

Sauf que, Cézanne et moi et moi ça n'a jamais pris. Les acteurs surjouent et parlent fort. Je déteste ça. On dirait qu'ils aiment se regarder le nombril et dire "regardez comme je fais du cinéma sérieux". L'ensemble conduit à un cinéma ampoulé qui manque de naturel et de spontanéité et est, il faut le dire, assez ennuyeux sur le fond. Bref, je ne suis jamais vraiment entrée dans le film car j'avais trop conscience que c'était un film justement.

Malgré tout, il a des qualités indéniables :

L'ambiance de l'époque est remarquablement bien transcrite. Tout est relatif quand je vous dis ça car je m'y connais au final assez peu mais cela m'a semblé être une retranscription réaliste : les costumes, les accessoires, les décors. J'ai beaucoup apprécié de voir Paris version 19ème siècle.

L'histoire en elle-même aurait pu s'avérer passionnante. Après tout, j'adore Zola. Je ne savais pas cependant qu'il avait eu cette amitié avec Cézanne ni qu'il s'est inspiré de son histoire pour écrire L'oeuvre. J'ai appris plein de choses en voyant ce film. Dommage que cela ait été avec un tel ennui.


Une partie de campagne Cézanne et moi Danièle Thompson

L'anecdote personnelle

Je suis allée voir ce film cet été dans le cadre d'une invitation d'UGC pour décerner le label des spectateurs. C'était la première fois et l'expérience est assez particulière. Est-ce que vous avez déjà regardé un film sans n'en rien savoir avant qu'il ne commence ? Même pas le titre. C'est très déconcertant. Mais plutôt agréable au final. Je recommencerai si on me le propose à nouveau.

Vous vous demandez s'il a obtenu le label? Eh bien oui. Me voilà à côté de la plaque de la majorité du public invité. Il ne vous reste qu'à vous faire votre idée par vous-même.

Et toi, cher lecteur, chère lectrice ? Comptes-tu aller voir ce film ? Aimes-tu Zola et/ou Cézanne ? 

Informations éditoriales

Sort dans les salles françaises le 21 septembre 2016. Réalisé  et scénarisé par Danièle Thompson. Durée : 1h54.
Les photos sont de Luc Roux.

Pour aller plus loin

D'autres avis : Zabouille, Mondociné, La critiquerie.

Ce billet vous a plu? Vous pouvez le partager à vos amis, poster un commentaire ou encore suivre mes élucubrations culturelles sur Twitter, Facebook et Instagram.

19 commentaires:

  1. Dommage ! Pour ma part dans le genre je guette le biopic sur Paula Modersohn-Becker mais pas de date de sortie pour le moment hélas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un biopic sur une femme ! Haut les cœurs, il y en a si peu. Si ça sort, j'irai voir.

      Supprimer
  2. Il faut trop que je le voie malgré tout!! :) C'est pas tous les jours qu'on a un film sur Zola!!
    Cet été, j'ai vu Frantz de Ozon au Label des Spectateurs. Mon copain et moi avons été plutôt négatifs et avons eu l'impression que la salle n'accrochait pas. Il a tout de même eu le Label. Ça nous a laissés un peu perplexes.
    Hier soir, par contre, il a vu le film sur Cousteau et l'a trouvé très bien. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui vois-le ! Je serais curieuse de savoir ce que tu en as pensé.
      Je me suis posée la même question pour le label.

      Supprimer
  3. J'ai bien aimé lire Zola (même si je n'ai lu que trois romans de lui), mais avec ce que tu dis sur ce film, et surtout avec Canet et Gallienne au casting, ce ne sera pas possible pour moi (je n'aime pas du tout le jeu de Gallienne en particulier, ça ne m'étonne pas que tu aies trouvé que les acteurs surjouent !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as lu lesquels du coup ?
      Tu peux tout à fait te passer de ce film :D

      Supprimer
    2. Au bonheur des dames, La Fortune des Rougon et Germinal. Mais ça remonte à quelques années déjà (j'ai du sortir mon petit carnet de l'époque où je recensais mes livres lus :p), et la seule chose dont je me souvienne, c'est que j'avais bien aimé... Il faudrait peut être que je me remette un peu aux classiques de temps en temps ^^
      Tu en as lu aussi j'imagine ?

      Supprimer
    3. Tous :D Du texte sur l'affaire Dreyfuss au Docteur Pascal, en passant par des nouvelles par-ci par là. Je suppose que certains textes ont dû m'échapper, je ne me servais pas d'Internet pour savoir quoi lire en ce temps-là.
      Mais ça fait très longtemps je devais avoir 18 ans la dernière fois.
      J'aimerais les relire. Parfois j'envisage de les prendre en Pléiade.

      Supprimer
    4. Tous ! Oh wouaw je suis carrément admirative ! Tu en as des préférés ?

      Supprimer
    5. C'est difficile à dire, c'est loin. Je garde un souvenir très impressionné de La débâcle. Je n'ai jamais non plus compris ce qu'on reprochait à L’assommoir : je l'ai trouvé passionnant. Classiquement : Germinal est très bien. Nana aussi, Au bonheur des dames (sur les premiers centres commerciaux). Y en a plein je regarde les titres, je ne me souviens même plus de quoi ça parle :/

      Supprimer
    6. Moi je pense qu'il faut faire une (re)lecture commune Zola en 2017 :D

      Supprimer
    7. Ça se discute :p Mais alors en commençant par le début. Je les ai lus dans le désordre la première fois et je me suis toujours dit que si un jour je les relisais ce serait dans l'ordre.

      Supprimer
    8. Voui voui dans l'ordre :) Vive l'ordre!

      Supprimer
    9. Merci pour les titres qui t'ont marquée.
      Si vous lancez une (re)lecture, ça me tenterait bien aussi en tous cas. Et dans l'ordre, pas de souci ;)

      Supprimer
  4. "Sauf que, Cézanne et moi et moi ça n'a jamais pris. Les acteurs surjouent et parlent fort. Je déteste ça. On dirait qu'ils aiment se regarder le nombril et dire "regardez comme je fais du cinéma sérieux"."
    Hahaha, j'ai envie de dire, c'est un film français, mais ce serait être mauvaise langue :p
    disons que c'est vraiment la personnification des gros problèmes du ciné français pour moi :)

    J'ai déjà participé une ou deux fois au label des spectateurs, et j'avais eu du bol, j'avais plutôt apprécié les films. c'est plutôt marrant comme expérience :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Figure-toi que je l'avais écrit dans une première version de ma chronique et que je l'ai retiré en me disant que je ne connaissais pas assez le cinéma français pour oser ce type de jugement. Visiblement mon impression n'était pas infondée.

      Supprimer
  5. Etonnant tous ces avis négatifs... J'aime énormément Zola et l'histoire m'a passionné. J'ai adoré ce film ! Je pense que chacun perçoit l'histoire comme il le souhaite... Mon père n'a pas aimé, comme la plupart des personnes à qui j'en ai parlé. Personnellement, ce film m'a transporté ! Et pourtant en général je m'ennuie vite.
    Bravo pour l'article en tout cas et pour la justesse de tes mots !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant mieux alors, c'est tout ce qui compte :)
      Merci et n'hésite pas à revenir.

      Supprimer