6 juil. 2016

Game of Thrones | du roman à la série télé - Saison 5

game-of-thrones-saison-5

Focus n°2
Ce billet est une republication du 04/09/2015 de mon ancien blog.

La saison 5 de Game of Thrones marque un tournant dans la fidélité de la série au livre.  Si les showrunners avaient déjà pris quelques libertés par rapport à l'oeuvre de George Martin dans les saisons précédentes, ils étaient toujours restés fidèles à l'évolution de l'intrigue. Hors, dans la dernière saison des changements majeurs interviennent qui déstabilisent forcément les lecteurs.

L'objectif de ce billet est d'analyser ces changements et essayer de comprendre pourquoi ils se sont produits. Je parlerai de Sansa, Shoren, Arya principalement ;  de ce qui se passe de l'autre côté de la mer (Daenerys, Tyrion, Jorah) ainsi que quelques mots sur l'intrigue se passant à Dorne.

Notez que : THE NIGHT IS FULL OF SPOILERS. Donc si vous n'êtes pas à jour ni de livre ni de série, passez votre chemin.


Sansa


Dans le livre, Sansa reste en compagnie de Littlefinger et est promise à Harrold Hardyng, l'héritier direct du jeune et maladif Robert Arryn. Dans la série, en l'absence du personnage de Jeyne Poole, Sansa la remplace ... dans le lit de Ramsay Bolton. Je dois avouer que quand j'ai vu le truc venir, j'ai été assez estomaquée.

Mais au final quand on y réfléchit, il est tout à fait compréhensible que Sansa tienne ce rôle :

  • Jeyne Poole n'existe pas dans la série. Ils auraient pu l'inventer, me direz-vous. Sauf que faire surgir un personnage venu de nulle part en cinquième saison, un personnage ayant fait partie du passé des enfants Stark (Jeyne Poole est l'amie d'enfance de Sansa dans le roman) qui plus est n'aurait pas vraiment été qualitatif.
  • Sansa Stark est un personnage principal. Si cela n'avait pas été elle, les créateurs auraient dû introduire un nouveau personnage d'importance similaire aux autres : voir les choses de son point de vue, avoir des séquences de son point de vue, comme ce fut le cas tout au long du calvaire de Sansa. Cela me semblerait totalement inconsistant de faire subir de pareilles épreuves à un personnage pour ensuite se désintéresser de son sort car il ne s'agit pas d'un personnage clé pour la suite de l'intrigue. Ou alors ils auraient dû éluder cette partie de l'histoire, ce qui aurait pu être une autre solution. Mais quid de l'intrigue chez les Bolton dans ce cas ? Et quid de celle de Sansa et de Littlefinger ?
  • Sansa a cette étiquette de souffre-douleur depuis la saison 1. La faire tomber dans les griffes de Ramsay a une certaine forme de logique. Certes on peut se dire qu'elle n'a pas besoin de ça pour qu'on comprenne ce qu'elle est en train de devenir et pourquoi mais cet épisode vient appuyer le reste dans la construction du personnage. Cela permettra certainement des développements dans la saison 6 : son lien avec Théon du fait qu'ils sont tous les deux victimes de Bolton et la construction possible d'une relation entre les deux, la froideur et la détermination qu'on la sent acquérir, nous faisant craindre ce qu'elle pourrait devenir.
Je ne sais pas si c'est à cause de ce changement ou à cause de l'évolution du personnage (il serait intéressant de revoir la première saison pour comparaison car Sansa a beaucoup évolué depuis) ou une combinaison des deux mais Sansa est l'un des personnages dont j'ai le plus hâte de savoir ce qui va lui arriver. A la fin de la saison 5, on la laisse dans la neige avec Théon juste après qu'ils aient sauté le mur de Winterfell. Vont-ils arriver à s'échapper ? Oui je l'espère et pas seulement car ils méritent bien un peu de répit mais aussi car cela deviendrait répétitif. Vont-ils rester ensemble ou leurs chemins vont-ils se séparer ? Vont-ils rencontrer Brienne ? Vont-ils aller vers le Mur ?


Sansa Stark Ramsay Bolton Saison 5

Shoren


Je ne sais pas ce que le livre nous réserve à propos de Stannis et sa petite famille car dans Une danse avec les dragons, on les laisse en très mauvaise posture à quelques jours de marche de Winterfell mais bien vivants.

La saison 5 a pris de l'avance sur les livres en concluant cet arc narratif. Ce qui n'implique rien pour le tome 6 par ailleurs, il n'est pas impossible qu'il prenne une toute autre tournure que la série : Stannis va peut être arriver à ses fins dans le livre, alors que je pense que c'est Littlefinger qui va sauver le Nord dans la série : il est sensé y revenir pour le compte de Cersei (même si on sait que Littlefinger ne travaille que pour son propre compte).

Donc, on ne sait pas ce qui va se passer dans le livre mais j'ai trouvé cette conclusion pour la famille Barathéon vachement bien orchestrée. En particulier ce qui arrive à Shoren. La gamine a plus d'importance dans la série que dans les livres. De ce fait, je ne crois pas me tromper que nombre de spectateurs s'y sont attachés (moi en tout cas oui). Pour moi c'était bien le but des showrunners : créer l'attachement pour susciter autant d'horreur que pour les Noces Pourpres, par exemple. Cet attachement nous fait garder espoir depuis le moment où Mélisandre suggère l'idée du sacrifice  à Stannis jusqu'à celui où Shoren se met à hurler de douleur sur son bûcher. La scène est insoutenable.

Davos Mervault Shoren Baratheon Saison 5

Arya


Dans le livre Arya devient aveugle car elle a tué un déserteur de la Garde de Nuit (je raccourcis un peu mais l'idée est là). Martin montre par là qu'elle est encore attachée à son frère et que sa vengeance est capable de se tourner pour le compte d'un être cher. Arya dans la série est plus monomaniaque : elle est 100% tournée vers sa vengeance personnelle et Meryn Trant tombe à point nommé. Faire de Trant un pédophile est cependant too much, le personnage n'avait pas besoin de ça : il était déjà sur la guest list d'Arya. Cependant, on la voit cacher "Aiguille" l'épée qui lui a été offerte par Jon Snow, un refus de laisser de côté sa vie d'avant qui montre qu'il reste une part d'attachement (scène qui apparaît également dans le livre).

Arya Stark Saison 5

Daenerys, Tyrion et Jorah


Un débroussaillage certain et bienvenu a été réalisé entre la série et le livre. Il faut avouer que l'arc de Quentin Martell a un intérêt bref et limité pour les longs développements qui lui sont dédiés dans Une Danse avec les Dragons. De même que les péripéties de Tyrion ont été largement élaguées, le faisant rencontrer ser Jorah beaucoup plus tôt et éliminant tout le passage chez les Yunkaï. Ces raccourcis sont les bienvenus puisqu'ils évitent de se perdre dans les méandres d'intrigues parallèles qui ont peu de chance d'avoir des conséquences sur la suite de l'intrigue : au final le but reste de faire de Tyrion un intrigant politique de première classe aux côtés de Daenerys (enfin entendons nous, en son absence également). On peut soupçonner que du côté des romans, Martin prend juste davantage son temps en multipliant les rebondissements (à la fin du tome 5, Tyrion en est à s’accoquiner avec les Puinés).

Le regret que j'ai est la mort de Ser Barristan, personnage que j'apprécie énormément. Mais cela reste compréhensible : Tyrion n'aurait pas pu devenir conseiller de la reine aussi facilement en sa présence. On sent le besoin d'éliminer les personnages pour resserrer l'intrigue.

Jorah Mormont Tyrion Lannister Saison 5


Dorne

La partie se déroulant à Dorne en compagnie de Jaime et Bronn, est quant à elle décevante. Pas tant parce que l'histoire n'est pas la même que dans le livre mais parce que ça fait "cheap". Par contre là où c'est plus intéressant c'est de découvrir la petite vie idyllique de Myrcella, qui joue de contraste avec les effroyables événements qui poursuivent Sansa, alors même que la jeune fille rêvait d'une vie de princesse toute semblable à celle offerte à Myrcella. Si dans le livre, Myrcella se fait défigurer, sa fin est plus inéluctable dans la série puisqu'elle meure empoisonnée.



Des mécaniques différentes selon le format


Plusieurs personnages gravitant autour du pouvoir meurent dans cette saison, alors même qu'ils ne meurent pas (encore?) dans le livre. On sent une volonté des showrunners de recentrer l'action : l’étau se resserre, à la manière d'une télé réalité qui élimine les participants un à un.

Les différences entre la série et le livre peuvent ne pas plaire. Cela dépend de la subjectivité et de la tolérance de chacun aux adaptations. Pour ma part, si tout ne me plait pas dans l'adaptation visuelle, je préfère jouer au jeu des trônes des sept différences en essayant de comprendre ce qui a pu motiver les créateurs sur certains changements. 

Roman et série télé n'usent pas des mêmes mécaniques pour accrocher le lecteur/spectateur. Une mécanique qui fonctionne dans un livre ne fonctionnera pas forcément en format visuel. Chaque format a ses contraintes.

Déjà, il y a la question du temps : Martin peut se permettre de prendre son temps. Pas la série télé. D'où la résolution plus expéditive de certaines intrigues (mort de Ser Barristan, mort de Stannis, de Myrcella), des personnages qui sont éludés comme Jeyne Poole, Belwas le Fort (snif), Quentin Martell. A rajouter à cela, des questions de budgets, de lieux de tournage, d'agenda des acteurs.

Je pense aussi qu'il y a une certaine volonté de la part de David Benioff & D. B. Weiss de susciter la surprise parmi les lecteurs de la saga. Et peut-être de les préparer à naviguer sans filet, ce qui sera le cas à partir de la saison 6. C'était rigolo de voir les lecteurs filmer les réactions de leurs proches non-lecteurs lors des Noces Pourpres, mais maintenant, my sweet summer children, la fête est finie ! 

Egalement, en format visuel, nous n'avons pas accès aux pensées des personnages. Tout ce qu'ils sont, leur caractère, leur point de vue sur les événements, leurs ambitions, leurs intentions, leurs émotions, on ne peut que les voir, pas les découvrir au travers de l'écriture d'un auteur qui peut nommer leurs sentiments.

Je pense que cela peut impliquer de nombreuses modifications entre roman et livre puisque tout cela doit nous être montré, principalement par les actions, les dialogues, le jeu des acteurs et la mise en scène (les deux derniers étant probablement les plus difficiles à réussir pour le réalisateur et les plus difficiles à interpréter pour le spectateur). Certains traits peuvent ainsi nous être plus directement assénés là où ils sont plus savamment distillés dans les romans: le jusqu'au-boutisme de Stannis ; le rôle de souffre-douleur de Sansa ; l'inexpérience de Daenerys en matière de politique, etc.

Il n'empêche que les personnages fonctionnent : on les aime ou on les déteste, on pleure ou on se réjouit quand ils meurent, on se passionne pour ce qui va leur arriver en spéculant sur la saison prochaine. Et n'est-ce pas exactement ce que Martin suscite en nous avec les personnages de sa saga ?

Et toi cher lecteur, chère lectrice ? C'est quoi ton analyse et tes pronostics ?

Pour aller plus loin

Merci au wiki de La Garde de Nuit pour combler mes trous de mémoire.
Une compilation de réactions filmées à la vision des Noces Pourpres.
En attendant la prochaine saison, vous pouvez aller vous recueillir sur la tombe des morts des saisons précédentes.


Ce billet vous a plu? Vous pouvez le partager à vos amis, poster un commentaire ou encore suivre mes élucubrations culturelles sur Twitter, Facebook et Instagram.

17 commentaires:

  1. Article très intéressant !
    Moi qui suis la première à râler sur les changements opérés par la série TV, je dois admettre que le boulot est quand même bien ficelé pour simplifier certaines intrigues des derniers tomes (plus poussifs que les précédents, faut bien l'admettre, sans toutefois oublier qu'on a affaire à deux tomes de transition. Hate de voir ce que va nous pondre Martin pour la suite!), je me pose juste quand même pas mal de questions sur le fait que les conséquences peuvent être plus importantes par la suite, en créant de forts dédoublements si l'auteur décide finalement qu'un arc semblant mineur devient quelque chose de crucial par la suite.
    Je partage ton avis sur la plupart des arcs ci dessus (y compris le côté très WTF de Dorne), après réflexion finalement ce qui m'embête le plus avec l'adaptation tv, c'est les moyens gratuits déployés pour accrocher les spectateurs, cul et violence en particulier. Qu'on réorganise l'intrigue, pourquoi pas mais qu'on dénature les personnages ça m'embête un peu plus (un des exemples parfaits à mes yeux est Mélisendre : dans la série on a l'impression que son seul pouvoir est d'avoir le feu aux fesses alors que c'est pas franchement dans le cas dans les bouquins) surtout du côté violence perverse...
    Ah et je sais pas, je dois être blasée mais depuis cette saison, autant une mort dans les bouquins va me marquer, autant une mort dans la version tv va me laisser complètement de marbre. Faudrait que j'arrive à me détacher plus niveau adaptation, mais c'est pas évident... Un tel retournement de situation (où la tv prend le pas sur les bouquins) dans la révélation d'une intrigue, c'est pas tous les jours que ça sort !
    Bref, je continuerais à regarder parce que la qualité reste quand même bien présente, mais je croise les doigts très forts pour que les scénaristes arrivent à se dépatouiller avec un tel univers tous seuls sans ruiner totalement le truc à la fin... :)
    (fin du roman ! :p)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Clairement la série télé et le livre vont s'éloigner, peut-être pour se retrouver à la fin car il me semble avoir lu que Martin a raconté la fin aux créateurs de la série. Personnellement ça ne me dérange pas, avant ça me hérissait aussi mais depuis Le seigneur des anneaux je me suis fait une raison et depuis Game of Thrones, je comprends même pourquoi ça se passe de cette façon.
      Ha oui la politique marketing de la série est assez chelou. Ça ne me dérange que moyennement. En fait je retiens juste pas les passages de ce type dans la série, donc ça me passe un peu au-dessus. Mais je comprends que ça puisse énerver. Par contre pour Mélisandre, je ne me souviens plus trop de comment elle est décrite pour trancher mais il me semble qu'elle a quand même un sacré pouvoir de nuisance dans le livre non ? Après et ça ce sont des choses qui arrivent, les personnages peuvent se retrouver caricaturés en format visuel. Je pense que ça tient beaucoup au fait qu'il est plus compliqué de montrer les nuances du caractère d'un personnage, pas impossible et on peut leur reprocher de sombrer dans une certaine facilité, mais plus compliqué (et non pas que je dise que ce soit simple pour un auteur, cela peut faire la différence entre un auteur correct et un très bon auteur, mais les contraintes sont différentes).
      Pour ce qui concerne les émotions, perso depuis quasi le début je suis en mode "low" si je puis dire car je suis déjà au courant de ce qui va se passer. Il y a juste la mort d'Oberyn que j'avais complètement zappée au moment où j'ai vu la série et j'ai été choquée comme l'ont pu l'être les non lecteurs, ça m'a fait bizarre. Pour le coup je trouve plus facile d'en ressentir pour les trucs qui ont changé dans la série : le viol de Sansa, la mort de Shoren (même si on les voit venir d'assez loin). alors que par exemple Arya qui devient aveugle ça ne m'a fait ni chaud ni froid.
      J'espère aussi qu'ils s'en sortiront et que le fait qu'il y ait un peu moins de personnages (pitain y en a un paquet qui crèvent dans la saison 5) va permettre de davantage s'arrêter sur ceux qui restent (et c'est peut être là aussi une des difficultés de cette adaptation : le nombre de personnages et de fait pas le temps de s'arrêter sur chacun pour en explorer toutes les nuances, du coup ils en sont plus monolithiques).
      Je te pardonne pour le roman car tu es arrivée au bout de mon billet-fleuve :p (et puis je t'ai écrit un roman aussi en réponse).

      Supprimer
  2. Alors, j'ai lu en diagonale parce que je ne suis pas du tout à jour dans les romans. Mais juste une chose, je ne déclarerai pas encore Stanis mort dans la série télé. Parce qu'on ne voit pas son exécution alors que généralement ils ne se gênent pas de montrer quoi que ce soit. Donc j'attends de voir à la saison prochaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'allais dire la même chose. Pas de corps, pas de preuve :D
      Je m'attends à quelques revirement le concernant :)
      Sinon, très chouette article !

      Supprimer
    2. Evidemment on ne peut jamais être sûr de rien. Mais je pense que l'arc narratif avec les Baratheon est terminé. On a fait le tour de la question surtout avec le sacrifice ultime de Stannis. Et il est temps pour Brienne de passer à autre chose aussi. Je trouverais ça bloquant pour l'évolution de l'intrigue et des personnages s'il n'était pas mort.
      Par contre je pense que Jon va revenir d'une façon ou d'une autre. Et il y aurait une certaine ironie de la part des réalisateurs de ne pas nous avoir montré la mort de Stannis alors qu'il l'est bien mais nous avoir montré celle de Jon alors qu'il va revenir. Bref, je trouverais ça plutôt malin et beau :p
      On devra attendre avril prochain pour le savoir :(

      Supprimer
  3. Pour ma part j'ai mieux accroché à cette saison justement parce qu'il y avait de vrais changements, ça faisait moins le livre en version abrégée, c'est plutôt comme si deux histoires parallèles s'écrivaient à partir de là, et c'est fort sympathique à suivre ^^.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait la série est une uchronie du livre :p

      Supprimer
  4. J'ai arrêté de regarder à la saison 5 pour ma part. J'en venais à mélanger livre et série et ça m'énervait. Je comprends le comment du pourquoi, mais je finirai la série... après les livres. Dans quoi... 20 ans!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bigre, j'aurais pas la patience et je craindrais de ne pas pouvoir passer au travers des spoilers. Tant pis pour le côté plus agréable de lire le bouquin avant.

      Supprimer
  5. C'est dommage... mais je dois passer mon chemin :-)
    Je suis à jour dans la série, mais pas du tout dans les livres!
    Faudra que j'y revienne!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, oui je sais.... mais euuuhhh :-)
      Faut que je me dégage du temps!
      Allez! Soyons fous! Je vais arrêter de bosser :-) (dreeeaaaam are my reality!!! -bon okay je me mets à chanter La Boom maintenant, je vais mal!)

      Supprimer
    2. chanter la boom sur un post qui parle de game of thrones, ça fait un peu troll tout de même :p

      Supprimer
    3. Je passe constamment du coq à l'âne... c'est fatigant d'être nombreux dans sa tête :-)
      Alors tu la chantes là, maintenant, la chanson? :-)

      Supprimer
  6. Après relecture aujourd'hui, c'est assez marrant, je me rends compte que j'apprécie beaucoup plus Game of Thrones en format série depuis qu'elle a commencé à s'en détacher. Le côté "on ne sait pas ce qui va se passer ni ce qu'ils pensent", sans doute ^^

    RépondreSupprimer
  7. Hello ! Je suis assez d'accord avec toi pour la plupart des fils, y compris et surtout Dorne. Après avoir vu la saison 6, je comprends mieux comment le fil de Sansa-book et Sansa-série parviennent à se rejoindre, mais chuuuuut.

    Quant à Shireen, sa mort n'est qu'un peu avancé dans la série par rapport aux livres. Dans les livres, il semblerait aberrant que Stannis tue sa fille, qu'il aime sincèrement et qui est de plus sa seule héritière (pourquoi devenir roi si personne ne peut lui succéder ?).
    En revanche, dans les livres, Shireen est à Castle Black avec Mélisandre ; son père est mort ou en très mauvaise posture et donc incapable de la protéger. Et Jon Snow est mort (et va être ressuscité ??).
    Comme l'a déjà montré Mélisandre, il y a du pouvoir dans le sang royal ... J'aimerais vraiment pas être à la place de Shireen, ou de nous lecteurs quand on va assister à son sacrifice. Je ne suis même pas certaine que le retour de Jon en vaille le sacrifice :'(

    RépondreSupprimer
  8. @Shaya : je l'apprécie aussi davantage.

    @Céline : Je pense bien que Jon Snow va revenir aussi dans le livre. Toute l'histoire autour du secret de sa naissance n'aurait aucun intérêt s'il meure définitivement.
    Après je ne suis pas bien sûre qu'on verra la suite des livres un jour :D
    Merci de ta visite et n'hésite pas à repasser :)

    RépondreSupprimer